Le nautisme, un contexte favorable

Avec 1000 km de littoral, les ports en Corse sont une puissance économique essentielle, un enjeu environnemental, culturel et social majeur.

La cité portuaire constitue un atout fondamental en terme d'activité économique, d'emplois et d'attractivité de la destination Corse. C'est un territoire qu'il est indispensable de mettre en valeur, de structurer, de protéger, de promouvoir et de connecter à l'ensemble du territoire Corse.

En 2007, le secteur du nautisme et de la plaisance corse a connu une croissance significative. Pour preuve, le nombre d'entreprises a plus que doublé en 3 ans en passant de 120 à presque 300 entreprises. Le nombre de salariés en CDI est passé de 500 à 800 sur la même période.

Dans le même temps, les retombées économiques directes de la plaisance sont aujourd'hui évaluées à près de 100 M€ (contre 76 M€ en 2004).

Le secteur économique de la plaisance et du nautisme se caractérise par son dynamisme et par l'extrême diversité des produits proposés : voiliers et navires à moteur de tailles et caractéristiques très différentes, mais également voile légère ou sportive, ensemble des services (équipementiers, loueurs, ports de plaisance.

La France avec ses 4 millions de pratiquants, la navigation de plaisance (qui compte une flotte d'environ 789 000 unités) constitue le principal trait d'union entre la terre et le monde marin. Elle est l'une des expressions du « désir de rivage, de liberté et d'évasion », tendance sociétale lourde que les pouvoirs publics se doivent de prendre en compte.
Elle concrétise une activité économique incontournable, tant du fait des activités de construction, réparation, maintenance et services pour la flotte que de par son affirmation croissante comme produit touristique à part entière.